Nutrition

3 menus de fêtes pour rester fit

menus fetes

Sapin décoré, table dressée et cheminée allumée (pour les plus chanceux), il ne reste plus qu’à mitonner un menu de fête aux petits oignons. Et la ligne dans tout ça ? Pas de panique, CMG+ vous propose trois menus pour rester fit pendant les fêtes.

Après votre délicieux et très réussi apéri-fit (tout le plaisir est pour nous !), il est désormais l’heure pour vos convives de passer à table. Pas toujours aisé de contenter tous les palais entre les carnivores, les amateurs de produits de la mer et les végétariens ou végétaliens. Pour vous aider à y voir plus clair, CMG+ a mis au point trois menus : un 100% viande, un autre 100% océan et un dernier 100% végétarien dans lesquels vous pourrez piocher pour combler vos invités… sans passer par la case détox en début d’année.

Menu de fête #1 : le Carnivore

Le foie gras et la volaille sont des incontournables des tables de fête. Comment les cuisiner en toute légèreté ? Nous avons relevé les manches (et enfilé le tablier) pour relever le challenge et vous proposer quelques astuces qui vous permettront d’opter pour des ingrédients plus légers.

Pour le foie gras, privilégiez un foie gras de canard, plus riche en graisses mono et poly-insaturées. Mais comment éviter les excès ? En le mariant avec un légume, foi(e) de CMG+ ! Une autre option, moins riche mais néanmoins très savoureuse : le boudin blanc, qui constitue une délicieuse entrée de fête.

Côté plat, la dinde et la pintade, moins grasses que le chapon, ne joueront pas les trouble-fêtes en cette fin d’année, bien au contraire ! Accompagnées de légumes et de féculents, elles constitueront un repas de fête léger MAIS gourmand. Attention, pensez à garder une petite place pour le dessert, que l’on voudra authentique pour rester dans la lignée de ce menu terrestre.

En entrée :
● Velouté de topinambour aux copeaux de foie gras et sel à la truffe
Tarte fine au boudin blanc et pommes gourmande

En plat :
● Dinde en cocotte, légumes-racines rôtis (carottes, panais…), écrasée de pomme de terre
Filet de bœuf aux morilles et sa sauce aux airelles

En dessert :
● Bûche à la framboise et au chocolat blanc
Mousse à la crème de marrons

menus fetes

Menu de fête #2 : l’Océanique

Si le plateau de fruits de mer est souvent l’allié des sportifs en raison des nutriments qu’il apporte, les sauces et toasts beurrés qui l’accompagnent sont en revanche plus sournois. Pendant les fêtes, on évite la mayonnaise, trop grasse, que l’on remplace au profit d’une sauce cocktail à base de fromage blanc ou de yaourt.

En entrée, oubliez les coquilles de noix de Saint-Jacques qui baignent dans une sauce trop riche ! La bonne option consiste à servir des poissons crus, en tartare ou en carpaccio : digestes et savoureux, vous pourrez ensuite savourer votre plat et votre bûche sans trop culpabiliser. Et si vous préférez le poisson cuit, la plancha, la vapeur et le four sont vos meilleurs alliés.

Moins rustique que la volaille, le poisson vous permet d’envisager des assiettes plus fraîches et créatives : c’est le moment de jouer avec les textures crues et cuites et de piocher dans les étals de fruits de votre primeur préféré ! La mangue, la poire et les agrumes se marient très bien aux poissons, aux fruits de mer et à votre dessert, bien entendu !

En entrée :
● Carpaccio de langoustine, saumon, mangue, avocat et soja
Cocktail gourmand de homard, pamplemousse, grenade et avocat

En plat :
● Médaillon de lotte en viande des grisons, purée de butternut
Queue de langouste rôtie à l’ail et au citron vert, riz safrané et tartare de fruits frais

En dessert :
Bûche légère aux fruits exotiques
● Crème de poire, crumble de pain d’épices grillé

fruits de mer noel

Menu de fête #3 : le Végétarien

On l’affirme haut et fort : nul besoin de foie gras, de chapon ou de saumon fumé pour un repas de fête ! Les végétariens et végétaliens, qui sont bien souvent gourmands, gourmets et malins (les trois à la fois), savent mieux que quiconque inventer ou réinventer des recettes pour festoyer comme il se doit.

Pas question de supprimer un ingrédient, l’idée consiste plutôt à sublimer les autres ou à faire appel à quelques astuces donc les végétariens ont le secret. Pour les entrées, c’est plutôt facile : les veloutés, salades d’hiver et tartes fines bien assaisonnées (doucement sur l’huile d’olive) se prêtent bien au jeu.

Pour les plats, le seitan s’invite souvent aux tables des végétariens : avec sa texture proche de la volaille, il apporte de la texture, du moelleux et des protéines à vos recettes. Les tourtes façon Shepherd’s pie sont également bienvenues, de même que leur version française hachis parmentier : ici, ce sont les légumes qui remplacent la viande ! Le dessert se veut vegan également, ce qui signifie laisser les œufs de côté… mais pas la meringue !

En entrée :
● Salade de roquette, patates douces rôties, avocat, noix de cajou concassées et œuf poché*
Crumble de potiron et de champignons des bois

En plat :
Tagliatelles fraîches au seitan aux morilles, réduction de vin blanc
● Hachis parmentier de panais, lentilles vertes, châtaignes, échalotes, tofu fumé

En dessert :
Salade de fruits d’hiver à la cannelle
Pavlova vegan

* sauf pour les végétaliens

Anonyme