Lifestyle

Vêtements de compression = entraînement au top

compression

Chaussettes, collants, manchons pour les mollets ou les avant-bras, les vêtements de compression peuvent couvrir toutes les zones en mouvement de votre corps (ou presque). On adore leur effet look de super-héros, mais à quoi servent-ils vraiment ? Comment les utiliser pour compléter efficacement un entraînement ? La rédac’ de CMG+ vous dit tout !

Un vêtement de compression, c’est quoi ?

Comme son nom l’indique (et à ne pas confondre avec un vêtement de contention), le vêtement de compression vise à comprimer la zone du corps où il est porté : manchon de mollet, cuissard, haut du corps, manchon d’avant-bras, collant, ce ne sont pas les choix qui manquent !

Initialement utilisé dans le traitement des affections veineuses et lymphatiques, le vêtement de compression est aujourd’hui particulièrement populaire chez les sportifs. Que vous soyez un adepte de la salle ou un passionné de sport à la télé, impossible d’être passé à côté de cette tendance.

Même les plus grands athlètes et champions ont adopté les vêtements de compression ! Serena Williams ne quitte plus ses manchons d’avant-bras (et a même osé la combinaison de compression à Roland-Garros), le basketteur de NBA Lebron James (reconnu pour ses incroyables shoots) a fait de son manchon de bras une signature, et la sprinteuse américaine Allysson Felix a gagné son titre olympique en portant ses manchons de mollet.

Que demander de plus !

Les vêtements de compression pour un entraînement optimal

Seulement voilà, pour être efficaces, les vêtements de compression doivent être utilisés à bon escient et pas pour faire joli. On leur prête de nombreux bénéfices physiologiques, mécaniques et psychologiques, à commencer par une amélioration du retour veineux.

En réalité, comme l’indique une étude de l’International Journal of Sports Physiology and Performance, les effets de la compression ne seraient pas significatifs pendant la performance. Leur impact serait plus marqué pour les exercices de puissance, très intenses, comme les sprints ou les sauts enchaînés, mais moindre lors des exercices d’endurance.

Alors, les vêtements de compression seraient-ils un caprice de marathonien ? Pas totalement ! Les bénéfices de la compression sont indéniables pour la récupération. Portés pendant 24 à 48 heures après un entraînement intense, ils améliorent la récupération de la force et de la puissance musculaire, permettent de réduire les œdèmes et la douleur musculaire, augmentent l’élimination du lactate sanguin et de la température. Rien que ça !

Et dans tous les cas, ne négligez pas l’impact psychologique : si vous vous sentez plus performant avec vos chaussettes de compression, alors portez-les sans hésiter !

Quel vêtement de compression pour votre sport ?

Que vous soyez adepte du vêtement de compression pendant ou après l’effort, veillez à choisir un vêtement correspondant à votre pratique sportive. Si vous pratiquez le Burning Cycle à haute dose, un cuissard ou des collants de compression peuvent vous aider à améliorer vos performances. Si vous êtes accro au Grit Cardio, très intense, vous pouvez faciliter la récupération avec un vêtement de compression pour le haut du corps par exemple. Pensez enfin à tenir compte des conditions environnementales et de vos caractéristiques physiologiques pour éviter toute gêne pendant l’entraînement.

Alors, la compression et vous, c’est oui ou c’est non ?

Anonyme