Lifestyle

Sport et sommeil, les deux alliés bien-être

sommeil

Si le mal de dos est souvent décrit comme le mal du siècle, le manque de sommeil auquel nous sommes souvent confrontés peut aussi être ravageur et difficile à cacher (oui oui, on vous voit bailler derrière votre écran…). Mais saviez-vous que votre CMG Sports Club peut vous aider à mieux dormir ? Suivez le marchand de sable.

Dès votre trajet pour vous rendre au bureau, vous sentez poindre les signes d’un endormissement (= vous piquez du nez sur votre voisin) ? C’est sans doute que vous n’avez pas bien dormi et que la journée risque de vous paraître bien longue. Il est temps de prendre votre réveil par les cornes et vous mettre au sport. En effet, les scientifiques s’accordent depuis longtemps à dire que le sport n’est pas seulement le moyen de vous muscler mais aussi de vous détendre, en sécrétant des endorphines afin de bénéficier d’un sommeil d’autant plus profond et réparateur. Anima sana in corpore sano, donc.

Cette sensation de bien-être et d’apaisement est d’autant plus importante que la chute de la température corporelle après le sport favorise l’endormissement. En d’autres termes, il faut bien se dépenser pour bien s’endormir. Néanmoins, quelques règles sont à respecter pour en tirer tous les bienfaits !

Respecter le rythme circadien

Avec les journées de ministre qui sont les vôtres, il est probable que vous ne disposiez que de peu de temps pour vous adonner à la pratique sportive. Bien souvent, on se rend à la salle de sport après sa journée de travail, en espérant se détendre et bien dormir. Mais ce n’est pas toujours le cas… ! En effet, les endorphines ne sont pas les seules hormones sécrétées lors de votre séance sportive. Ainsi, lorsque vous effectuez un effort, vous devenez plus alerte et concentré. Cette attention décuplée provient de la fameuse adrénaline, et rend plus difficile l’endormissement.

Vigilance, température corporelle élevée : au lieu de vous aider à trouver le sommeil, le sport peut au contraire favoriser les insomnies et dérégler complètement votre horloge biologique. Alors comment se fatiguer sans devenir insomniaque ?

Sport et sommeil : les recommandations  

Les spécialistes recommandent donc de ne pas pratiquer de sport au moins 3h avant de vous coucher, de façon à ne pas perturber votre sommeil. Mieux encore, il est préférable de vous dépenser en journée, de façon à aider l’organisme à respecter le rythme circadien (c’est-à-dire à comprendre quand il faut être bien éveillé, et quand il ne le faut pas). Si toutefois vous ne pouviez pas faire du sport au beau milieu de la journée, sachez que certaines disciplines perturbent moins le sommeil, voire favorisent l’endormissement. C’est le cas de la course ou du vélo. En revanche, oubliez les sports qui requièrent une attention et une technicité particulières, comme le football (vous risquez de vous repasser cette occasion de but manquée toute la nuit).

Dernière astuce : prendre une bonne douche bien fraîche pour aider le corps à atteindre une température plus propice à l’endormissement. Et n’oubliez pas : si le sport peut vous aider à trouver le sommeil, le sommeil peut lui aussi vous aider à être plus performant. Deux véritables alliés !

Anonyme