Lifestyle

Maîtrisez votre IMC !

IMC

Quand on souhaite être en meilleure santé, perdre du poids ou développer sa masse musculaire, l’Indice de Masse Corporelle (IMC) est souvent la première mesure prise en compte. Il permet de connaître sa corpulence en tenant compte à la fois de son poids et de sa taille. Ensuite, à vous de planifier un programme alimentaire et sportif adapté ! Mais, qu’est-ce que l’IMC et comment le calculer ? Quel est son rôle et comment l’interpréter ? À vos calculettes, CMG+ vous explique tout !

Qu’est-ce que l’IMC ?

Défini en 1997 par l’OMS, l’Indice de Masse Corporelle est à la fois un élément de mesure et une référence qui permet une évaluation de la corpulence de chacun. Grâce à cet indice, il est possible d’évaluer les risques liés au surpoids ou à une maigreur trop extrême. L’IMC est un rapport entre le poids et la taille et est donc personnalisable à chacun !

Comment calculer son IMC ? 

Calculer son IMC est un jeu d’enfant. Pas besoin d’être un roi des mathématiques (ça vous rassure, hein ?). Pour ce faire, il suffit de diviser son poids (en kilos) par sa taille (en mètres) et d’en faire le carré : poids (kg)/taille (m)².
Prenons l’exemple d’un adulte mesurant 1,75 m et pesant 70 kilos. Son IMC est de 22,9 (70/[1,75] 2 = 22,9).

Quel est l’intérêt de l’IMC ?

L’IMC est défini en fonction du risque de mortalité lié à l’obésité et à la maigreur, voire la dénutrition. Cela peut faire peur mais en réalité, calculer son IMC permet de se situer dans le tableau de classification et d’agir en fonction. Et pas d’automédication ! Si votre IMC vous semble anormal, n’hésitez pas à prendre RDV chez votre médecin pour en discuter avec lui.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), toutes les valeurs comprises entre 18,5 et 24,99 sont dans la fourchette du poids moyen :

  • IMC inférieur à 18 = maigreur (voire dénutrition si inférieur à 16)
  • IMC compris entre 18 et 24,9 = normalité pondérale
  • IMC compris entre 25 et 29,9 = surpoids
  • IMC compris entre 30 et 35 = obésité modérée
  • IMC supérieur à 35 = obésité massive (voire morbide si supérieur à 40)

Avantages et inconvénients

Attention : l’IMC demeure un indice. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il ne mesure pas la composition du poids et ne prend pas en compte certains facteurs comme le sexe, le morphotype, l’âge, la masse musculaire et la masse osseuse. Chaque situation est unique, alors ne tirez pas trop vite des conclusions hâtives !

Par exemple, les muscles pèsent plus lourd que la graisse et certains sportifs peuvent afficher un IMC élevé sans pour autant être en surpoids ! À ce titre, il doit également être pris avec précaution pour les enfants, les femmes enceintes ou allaitantes, les malades et les personnes âgées.

L’IMC est donc un indice utile, mais il manque de précision. Il est donc utile de l’associer à d’autres examens comme la mesure du tour de taille ou de l’épaisseur des plis de la peau, l’impédancemétrie ou encore le rapport taille/hanche.

Anonyme