Nutrition

Aliments blancs, aliments complets : quelles différences ?

complet

Depuis quelques années, les céréales complètes (comme le blé ou le riz) ont le vent en poupe, tandis que les aliments blancs sont tombés en disgrâce. Pourquoi ce retournement, digne des plus grandes séries Netflix ? Le complet mérite-t-il l’attention qu’on lui accorde ? Les aliments blancs sont-ils aussi néfastes qu’on le dit ? La rédac vous dit tout. 

Aliments complets, kézako

Les aliments dits complets, ou également non raffinés, sont des aliments dont l’enveloppe (le son) et le germe ont été broyés avec l’amande, contrairement aux aliments blancs ou raffinés qui voient leur enveloppe et leur germe retirés, généralement en la frictionnant.

Une parenthèse historique ? C’est parti ! Au siècle dernier, les céréales étaient un véritable marqueur social. En effet, les céréales complètes, comme le blé noir, étaient associées aux ouvriers tandis que les céréales raffinées étaient un signe de richesse, et par conséquent l’apanage de la bourgeoisie. De nos jours, c’est plutôt la situation inverse que nous connaissons : très réputés, les aliments complets sont généralement un peu plus chers que la version raffinée.

Aliments complets : quel intérêt nutritionnel ?

Ces derniers temps, les aliments complets reviennent en force sur le devant de la scène, accompagnés de leurs copains no-gluten et low-carb. En effet, il a été démontré que le son et le germe des céréales contenaient la grande majorité des vitamines et minéraux, ce qui les rend très intéressants sur le plan nutritionnel !

Ainsi, le son (de blé, de riz, d’avoine…) est très riche en fibres, ce qui lui permet d’être très rassasiant, de réguler le transit et de réduire le mauvais cholestérol. Il contient également une grande quantité de fer (jusqu’à 10mg pour 100g de son), de vitamines B (et en particulier des folates) ainsi que de magnésium, de phosphore ou encore de calcium. Il y a ainsi près de 8 fois plus de magnésium dans le riz complet que dans le riz blanc. Rien que ça !

Enfin, les céréales complètes présentent un index glycémique moins élevé que les aliments blancs.

Tout blanc, tout méchant ?

Par association d’idées, il serait commode de penser que les aliments blancs sont néfastes pour la santé. Le terme de « raffinage » rappelle d’ailleurs l’industrie pétrochimique, alors même que l’enveloppe des céréales est retirée de manière mécanique. Il n’en est évidemment rien : les aliments non-complets ne sont pas dangereux et parfois aussi intéressant sur le plan nutritionnel que leur alter-ego brun.

Par ailleurs, les céréales complètes ne s’adressent pas à tous les estomacs : leur teneur en fibres les rend parfois difficiles à digérer. Il serait alors préférable de privilégier des aliments semi-complets pendant une période de transition !

Où trouver des aliments complets ?

Les aliments complets se trouvent désormais dans tous les supermarchés. Néanmoins, s’agissant d’aliments ayant gardé leur enveloppe, nous vous recommandons d’opter pour des céréales biologiques pour éviter toutes traces de pesticides. Sachez que vous trouverez dans les magasins biologiques du son de céréales prêt à l’emploi.

Enfin, les farines dites complètes ne le sont en réalité pas… complètement : une petite partie du son a été retiré. Il faudra vous diriger vers des farines intégrales qui ont conservé la totalité du son. Intéressé ? La farine intégrale de blé se trouve généralement dans les magasins biologiques et sous le nom de farine T150.

Anonyme